Unité Adolescents

Troubles pris en charge

Cette unité vise à évaluer et à prendre en charge les troubles aigus de l’adolescence.


L'unité accueille notamment des adolescents :

  • au décours de passages à l’acte suicidaire,
  • lors de décompensations aiguës avec troubles du comportement, troubles des conduites (automutilations, scarifications, alcoolisations aiguës, menace suicidaire…),
  • lors de décompensations psychotiques aiguës,
  • touchés par des troubles des conduites alimentaires.

Les missions de cette unité visent à assurer la prise en charge des pathologies psychiatriques et psychologiques de l'adolescent, quel que soit leur mode d'expression.

Elle assure la protection des adolescents en danger, que ce soit dans l'environnement familial, social ou scolaire, la mise en place de projets de soins individualisés, le soutien aux familles et aux institutions gardiennes grâce à l'inscription dans un réseau, dans le souci de la continuité des soins, la définition d'un projet de sortie avec une orientation dans une structure adaptée si nécessaire.

La durée moyenne de séjour est initialement prévue à 4 semaines.

Orientations, organisation des traitements et des activités

La prise en charge des adolescents accueillis au sein de l’unité s’appuie sur la psychothérapie institutionnelle.
Cette forme de soin découle de la théorie psychanalytique freudienne.

Ce blocage des processus psychiques entraine les pathologies de l’agir si courantes à l’adolescence mais aussi les mouvements dépressifs et les décompensations psychotiques. Un des objectifs principaux de la thérapie institutionnelle est donc de réintroduire de la pensée là où il n’y avait plus que de l’agir, de la dépression ou de la désorganisation.

On comprend alors le rôle essentiel des temps de médiation constitués par les activités de soins (art-thérapie, groupe prévention, groupe « écriture » et sport-thérapie) et les activités informelles qui permettent de réunir du matériel clinique mais aussi d’instaurer un cadre institutionnel contenant et rassurant. Les groupes soignants-soignés ont encore une place à part puisqu’ils sont le lieu privilégié où le transfert des patients sur les soignants peut se concentrer et apparaitre plus nettement dans sa dimension groupale.

La participation des parents au processus de soin est essentielle pour mieux comprendre les interactions familiales qui ne manqueront pas de se rejouer sur la scène du service. Les rencontres régulières avec les parents (entretiens familiaux avec le psychiatre, groupe parents) permettent aussi aux parents de développer de nouveaux processus de pensées concernant leur enfant mais aussi d’en retracer l’histoire singulière et subjectivante.

Les fondements de la thérapie institutionnelle sont la mise en mouvement de processus psychiques pathologiquement figés au sein d’un cadre cohérent et permanent dans lequel la créativité et le renouveau doivent avoir la part belle.

Dr Marc Kopelowicz
Pédopsychiatre, référent de l’unité adolescents

  • 50
  • 60
  • 148
  • 1200
  • 80
  • 7
  • 600
  • Ateliers proposés en HDJ
  • Chambres individuelles
  • Lits et places
  • Patients accueillis chaque année
  • Personnels soignants
  • Psychiatres
  • Séances d’ECT
8, rue de l’île Saint-Pierre
77590 BOIS-LE-ROI
T. : 01 64 81 15 15